Nouveau départ

Une page blanche me semble contenir une infinité de promesses. Elle est certes intimidante, mais surtout terriblement inspirante. Tout, avec elle, est possible.

Un carnet bien rempli, aux bords cornés, a un côté rassurant. « Regarde ce que tu as déjà accompli ! » Mais quel fardeau parfois… Et si je voulais faire différemment ? Il y a à la fois le plaisir de retrouver des souvenirs (« Ah oui, c’est vrai que j’avais fait ça »), mais aussi la gêne de se relire (« Nan, j’ai quand même pas osé… »).

Lorsque j’ai ouvert ce blog, j’ai eu besoin de reprendre ce que j’avais fait auparavant. 3 blogs, 3 fois des pages blanches, 3 cahiers déjà bien remplis réunis en un seul que j’ai continué à remplir. Mais là, le carnet virtuel qu’est ce blog est rempli. j’ai bien essayé de rajouter 1 ou 2 pages, mais non, il est rempli à craquer. et pourtant, je sens bien que j’ai encore des pages à remplir. Alors quoi ? Un nouveau carnet/blog ?

Non. Je n’ai pas envie de changer physiquement de blog. le nom de celui-là me plaît et je me suis plus investie dans ce blog que dans les autres (WordPress versus Canalblog…)

Alors . Alors je vide. Je ne jette pas vraiment, tout a été sauvegardé et installé ailleurs*, mais visuellement, c’est un grand, un énorme coup de balai. Plus d’archives*, juste une page blanche, remplies de promesses.

 

*Si jamais vous aviez noté une page de l’ancien blog pour une information quelconque et que donc vous avez perdu la possibilité d’y avoir accès, vous pouvez aller à cette adresse : https://blogdesecoursblog.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *